2 ans de blogging !

Hello ! Hello !

Me revoilà… Enfin !!!! Presqu’une résurrection me direz-vous ?

C’est presque vrai, mais je ne pouvais décemment pas ne pas poster en ce jour spécial qui célèbre les 2 ans du blog (et mes …8 ans également… Mais chut, ne parlons pas de choses qui fâchent un jour de fête lol), et cela me donne l’occasion de vous retrouver après tant de semaines d’absence et de silence… J’ai presque failli ne plus me rappeler de mes codes de connexion au blog, et j’avais à peu près un bon milliers de mises à jour automatiques à faire, c’est dire ! 

Vous vous en doutez probablement…? C’était une sale période (merci surtout à l’été et la chaleur…), et je vais être tout à fait honnête, je n’avais aucune envie de consacrer le peu d’énergie que j’avais au blog. J’ai souvent du mal à faire ce genre de choix, un peu égoïste, et à vite culpabiliser de ne pas pouvoir, de ne pas tenir mes engagements. Mais cet été, je n’ai pas réussi à faire autrement et je crois, qu’au fond, c’était vraiment nécessaire.

Dans ces moments-là, c’est difficile de partager et d’être positive, même pour moi, et de surcroit pour les autres. Si j’ai créé ce blog, c’était pour échanger, mais aussi pour fabriquer une bulle de positif, dont j’avais besoin, mais qui je crois était un sentiment partagé par beaucoup de personnes atteintes par la SEP.

La maladie n’est pas tout, ce n’est qu’une (toute petite) partie de notre vie, et en aucun cas, ce que l’on est. La vie sait être belle, mais parfois, il y a aussi des moments difficiles. On les connait tous ! Inutile de se mentir ! Mais ce n’est pas de ces moments-là dont je veux faire l’apologie. Ils existent, ils finissent par passer et ensuite on reprend le dessus. L’année dernière, fin août, et parce que la saison s’était passée sensiblement de la même manière, j’avais déjà écrit un article « Le creux de la vague ». J’aurai eu l’impression de faire une réédite, qui n’aurait rien apporté à personne. Donc, j’ai fait l’impasse et j’espère que vous ne m’en tiendrez pas rigueur…

Je vais un peu mieux et le prétexte de la rentrée a été l’occasion de me mettre aussi un bon coup de pied, là où je pense… J’ai remis en place de manière plus sérieuse mon hygiène de vie, mon planning de travail pour mon mémoire (en même temps, pas trop le choix car je dois le rendre dans un mois et je suis en panique totale !!!!!), postulé et obtenu un nouveau travail à mi-temps… Donc, une rentrée intense qui se doit d’être plutôt efficace !

Mais, aujourd’hui, oublions tout ça, car c’est jour de fête ! L’occasion de se rappeler justement, de la raison d’être d’Inseparable, de réaliser le chemin parcouru pendant ces 2 années (qui sont passées tellement vite, j’ai du mal à me rendre compte…), de célébrer tous ces beaux échanges et ces belles rencontres physiques ou virtuelles qu’ont permis le blog, où de ce qui a découlé de lui, comme le projet des patients experts, entre autre. Je vais le redire cette année encore : je suis extrêmement reconnaissante de tout ça, et cela m’a, non seulement énormément enrichi, mais aussi apporté une force incroyable. 

Je n’ai pas été parfaite (loin de là…), je n’ai pas été toujours assez disponible pour ceux qui m’ont contacté (et j’en suis profondément désolée), très assidue dans la rédaction de chroniques, j’ai également fait assez peu de photos cette année…etc, mais j’ai fait du mieux que je pouvais.

Pour ces 2 ans, je ne vais pas comptabiliser les articles, les likes, les commentaires ou autre (comme l’année dernière > Happy 1st Birthday to my blog), car au fond, ces chiffres n’ont pas beaucoup d’importance… Evidemment, je suis aux anges lorsque je vois qu’un article a parlé aux personnes qui l’ont lu (je vous passe les détails des scènes où je saute partout à la maison, ou alors, où j’ai les larmes aux yeux…), mais je veux simplement vous dire :

MERCI

Merci de me lire, merci de commenter, merci de me soutenir, merci de partager, merci de vos mercis… C’est grâce à tout ça que j’ai réussi à mener ce projet de blog à ce qu’il est aujourd’hui, avec ses (mes) défauts, mais que je fini toujours pas retrouver l’envie d’écrire et de poursuivre malgré tout. C’est un de mes rêves qui s’est réalisé et qui perdure ! Donc un grand merci car si je peux souffler la seconde bougie d’Inseparable, c’est grâce à vous tous.

Mon objectif pour cette 3ème année sera bien plus « modeste » (ou réaliste peut-être ?) et court que l’année dernière également : tout simplement continuer, m’améliorer et améliorer le blog, vous retrouver je l’espère plus souvent et plus nombreux. Plus d’absence aussi longue, c’est mon 1er challenge ! Seulement là, je préfère vous prévenir, on ne se retrouve pas avant un mois, car je dois de consacrer uniquement à mon mémoire dont le sujet est d’ailleurs la sclérose en plaques ! Je vous en parlerai plus en détail, promis ! Mais après… Là… il faut d’abord, que je l’écrive !!!!!

Je finirai juste par un petit Happy Birthday to my blog ! 

Je vous souhaite à tous un magnifique week-end ! (sous la pluie pour moi… mais en famille <3)

Bisous bisous

Rendez-vous sur Hellocoton !
6 Discussions on
“2 ans de blogging !”
  • Que je te comprends, Audrey, pour les difficultés liées à l’été et à la chaleur… Et encore, j’ai bien conscience de la chance que j’ai d’habiter en Bretagne : 30° ce n’est pas tous les jours… 🙂
    Tous mes encouragements pour cette rentrée tonique et félicitations pour ton nouvel emploi. C’est top ! Il me vient une question sur ce point : as-tu informé ton nouvel employeur de ta maladie ? si oui, lors de l’entretien d’embauche ? Il y a 2 ans, j’avais fait un bilan de compétences, un peu par précaution au cas où mon job actuel deviendrait trop compliqué à gérer et on m’avait conseillé de taire ma maladie lors d’un éventuel entretien d’embauche. La situation ne s’est pas présentée pour l’instant mais ça reste une question qui me trotte dans la tête. Bonne chance pour ton mémoire et hâte de lire un futur article sur le sujet. Et encore merci pour cette bulle positive que tu as créée. C’est vraiment comme ça que je ressens ton blog. Bises

    • Hello Françoise! En Haute-Savoie, j’ai aussi de la chance… mais cette année a été particulièrement chaude malgré cela… vivement les flocons lol
      Merci de tes encouragements ! J’avoue, je ne suis pas super sereine pour le moment sur ma capacité à tenir dans le temps… mais bon… Wait and see !
      Alors oui, tout à fait ! Je l’ai indiqué dans ma lettre de motivation en mettant en avant le bénéfice pour l’entreprise du statut de travailleur handicapé vis à vis des quotas… etc. Ça faisait très longtemps que je n’avais pas été salariée, et je n’avais plus du tout l’habitude du CV, entretien etc. Et puis, je me suis dit que j’allais jouer carte sur table parce que sinon, si tu es plus lente, fatiguée, que tu fais des erreurs d’inattention dues aux soucis cognitifs ou autre, les gens te pensent incompétente, fainéante, voir pire ! Je me suis dit, si ça doit se faire, ça se fera ! Et ça c’est bien passé! Lors de l’entretien aussi. Il n’y a pas eu de questions particulières sur mes difficultés au quotidien, et là, ils semblent être à l’écoute si j’en rencontre. C’est trop tôt pour faire des conclusions ou voir ce que cela va donner, mais je n’ai plus envie de me cacher ou mentir. Cela nous demande de déployer une énergie bien plus utile ailleurs… je crois qu’il faut aussi croire que les gens peuvent comprendre et nous laisser une chance. En ne disant rien, ils ne le pourront jamais. Mais comment leur en vouloir dans un sens ? C’est comme quand on ne montre que le visage de « ça va bien » alors qu’en fait non… Ils ne peuvent pas comprendre. Je me dis qu’au fond pour que les mentalités changent, il faut aussi que nous le permettions. J’ai pris le risque ! Je ne dis pas que c’est LA bonne manière… (car j’avais déjà eu une mauvaise expérience, il y a quelques années…), mais… j’ai retenté malgré tout ! J’ai envie de croire qu’il n’y a pas que des c….! Bises

      • Merci pour ta réponse Audrey. C’est génial d’avoir rencontré un employeur ouvert sur le sujet de la maladie. En même temps, ça me fait réfléchir : n’est-ce pas cela la normalité ? et pourquoi je trouve ça génial alors que finalement c’est le contraire qui devrait être scandaleux ? Il faut certainement que les mentalités sur le handicap évoluent mais sans doute, moi aussi en tant que malade, je dois évoluer et arrêter de me rabaisser… En tout cas, tu as entièrement raison sur le fait d’arrêter de te cacher. Même dans ma vie privée, sortie du cercle des très proches je n’ai fait que ça pendant des années. Et c’était épuisant. Se forcer à marcher sans canne dans certaines circonstances alors que j’en avais besoin, rester debout à des fêtes ou au boulot et ne pas oser m’asseoir alors que mes jambes étaient tétanisées, inventer des excuses bidon à tout bout de champ, toujours sourire alors que parfois (souvent) je rêvais d’être dans mon lit… Je n’ai plus envie de tout ça. Ma prochaine étape : cheminer dans ma tête vers un temps partiel parce que ça devient chaud un plein temps avec des déplacements en plus. Pour moi, c’est toujours pour l’instant une forme de renoncement. Mais je me dis aussi que je ne vais pas pouvoir continuer longtemps à finir mes journées et mes semaines exténuée avec les conséquences négatives sur la vie de famille : agacement, irritabilité avec les enfants….A réfléchir ! J’ai pris un RDV dans mon centre de rééducation avec une conseillère en orientation professionnelle et une assistante sociale. On verra ce qui en sortira. Bises et belle journée.

        • Oui exactement ! C’est l’inverse qui est scandaleux, nous avons fini par voir les choses de manière faussée. Avec ou sans handicap, nous ne sommes pas moins important, moins qualifié et nous pouvons apporter énormément !
          Je te soutiens à fond dans ta démarche ! Et un temps partiel, ça veut dire garder de l’énergie pour des choses positives, pour toi, pour ta famille et donc c’est que du plus ! Sans compter que finir toutes tes semaines, exténuée, ça ne va pas non plus dans le sens de la maladie, tu devrais aussi en parler avec ton neuro. Si besoin de conseil sur le côté travail, démarches etc, n’hésite pas à me dire ! Nous avons une spécialiste chez les patients experts (Marie) qui pourra te renseigner de manière très pointue 😉 car c’est souvent très compliqué… Et elle est juste adorable ! Belle journée

  • Joyeux anniversaire au blog. N’ai aucune culpabilité, c’est un réel plaisir de lire tes articles et on les savoure d’autant plus lorsqu’ils sont postés avec parcimonie. On se doute bien que c’est difficile de transmettre du positif quand ça va mal, c’est universel ça, pas besoin d’avoir une sep pour connaitre ça. Ce qui n’est pas donné à tout le monde, c’est de surmonter tout ça et surtout de faire preuve d’une telle générosité en partageant comme tu le fais tes moments de bonheur, tes enthousiasmes, tes victoires quotidiennes. C’est chouette, ça fait un bien fou, ça donne du courage et envie de faire plein de choses. Alors un grand merci à toi, bon courage pour mener à bien tous tes beaux projets en restant bien évidemment à l’écoute de ton corps. Merci, happy birthday.

    • Bonjour Jérémie et merci de ton commentaire et de tes compliments, ça me touche beaucoup. Je prends la dose de courage plutôt 2 fois qu’une 😉 À très vite ! Bises

Leave A Comment

Your email address will not be published.