Du positif en perfusion !

Hello ! Hello !

Quel bonheur de vous retrouver (si vous saviez…) ! Je ne compte plus les articles que j’ai commencé sans (malheureusement) parvenir à les finir… Ni ces multitudes d’introductions hétéroclites où je m’excuse de cette longue absence sur le blog, où je vous explique le pourquoi du comment… Quelle frustration ! 

Pas de grande surprise, si je vous dis que mon absence est tout simplement imputable à mon inséparable… Mais aussi, un peu, sans doute, à mes nombreux projets et occupations annexes (même si j’ai beaucoup, beaucoup de mal à l’avouer et qu’il faut presque m’arracher cette évidence pour les autres, de force !) et qui forcément, sur la durée, me fatiguent tout de même beaucoup (un peu ?). Mais surtout, quand seuls 2 neurones et demi arrivent, tant bien que mal, à se connecter… Il est compliqué d’écrire et surtout de mettre en place une réflexion. Les semaines, ou plutôt devrais-je dire les mois, même, maintenant, qui viennent de s’écouler ont été particulièrement difficiles. L’article du mois d’août dernier que j’avais été intitulé Le creux de la vague, n’était en fait que le coeur d’une tempête, somme toute pas forcément extrêmement violente (en tout cas, il y a eu pire), mais surtout très lonnnnguuuuue…. Et ô combien usante ! Mais pas d’inquiétude, ça va ! Et ça va aller encore mieux d’ici peu !

Je profite donc d’un petit regain d’énergie tout à fait subjectif, mais très appréciable (2 autres neurones se seraient-ils trouvés ?!) et d’être « branchée » pour mes flashs de Solumedrol pendant encore ces 2 prochains jours, pour une énième tentative de rédiger (enfinnnnn) une chronique digne de ce nom ! Et puis, repos, oblige, si je veux espérer récupérer rapidement pour m’atteler notamment aux préparatifs de Noël (que j’adore !!!!!) et surtout retrouver visage humain (car là, je pourrais clairement revendiquer un 1er rôle dans un film de Tim Burton…). Bref, pas d’article de fond pour autant pour ce retour en douceur, mais un petit billet d’humeur, pour se remettre sur les rails. J’aurai pourtant voulu pouvoir aborder un bon millier de sujets, mais l’exaltation de repartager à nouveau avec vous se doit d’être un minimum canalisée… ou je risque de vous perdre en route et moi avec !

 

En tout cas, vous, le blog, tout ça… m’a beaucoup manqué !

 

Plus que tout, je n’avais vraiment plus envie de me priver de ce qui me fait du bien à cause d’elle, et écrire, partager sur Inseparable en fait indéniablement parti. Dans les périodes comme celles-ci, les idées noires réapparaissent forcément, le découragement aurait vite fait de s’installer et le moral a aussi la fâcheuse tendance à descendre dans les chaussettes. Et si je ne crois pas devoir m’excuser pour ça, parce qu’après tout c’est tout simplement humain… et je ne fais pas exception, je m’accroche (tant bien que mal), et ce, même si je dois l’avouer, le temps et la fatigue auront tout de même mis à mal bien des fois, ma volonté. Mais, j’essaie de garder à l’esprit que c’est transitoire, momentané et qu’il ne s’agit pas de tout remettre en question ou d’abandonner (ce qui serait sans doute plus simple parfois), mais de prendre une chose après l’autre et surtout de regarder loin devant. 

Aujourd’hui, après cette interminable introduction digressive (mais dont je devais tout simplement avoir besoin suite à mes longues semaines d’absence, pour me remettre un peu dans le bain), je voulais surtout vous parler de quelque chose qui me stimule incroyablement en ce moment et pour lequel je ressens énormément de gratitude : avoir mis sur mon chemin certains moments, certaines rencontres, certaines lectures… Je ne sais pas si c’est le hasard, ou pas (ma petite maman me dit toujours que selon elle, il n’y a jamais de hasard !), des coïncidences de la vie, ou quelque soit le nom que vous préférez donner à ce genre de phénomène… et au fond, peu importe la terminologie qu’on y met ou son interprétation, je suis tout simplement ravie de cette dynamique. En deux mots (ou plutôt 3), c’est juste génial ! Comme si tout s’emboîtait malgré les difficultés et je me rends compte à quel point c’est précieux. 

Avez-vous déjà remarqué que, la plupart du temps, on tombe exactement sur LA chanson qui fait écho en nous, qui nous touche particulièrement, ou qui nous met la patate (et qu’on chante à tue tête dans la voiture… On ne se moque pas svp… que celui ou celle qui ne l’a jamais fait, me jette la première pierre !) en fonction de ce que l’on ressent. Il y a aussi les livres qui « viennent » à nous… et qui nous font du bien : il y a ceux qui nous aident à surmonter une période difficile, qui nous guident ou nous inspirent quelque soit la manière, ou encore, qui nous emmènent complètement ailleurs, parce que c’est exactement ce dont on a besoin pour sortir du stress ou d’une journée compliquée. Et puis, il y a les rencontres. Loin de moi l’idée d’oublier l’importance de nos proches (<3 <3 <3 ), mais je veux plutôt parler ici, des personnes qui rentrent dans votre vie, comme ça, sans qu’on s’y attende (et qui y resteront ou peut-être pas…), mais qui sont un peu, comme par magie, juste là au bon moment. Sans le savoir vraiment, elles vous apportent tellement, vous boostent et activent des choses en vous.  

En livre, j’ai ressenti ça dernièrement avec :

  • « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une », assez étonnant, drôle et très facile à lire ;
  • « Trois amis en quête de sagesse » (encore en cours à vrai dire) que je trouve vraiment FABULEUX et sur lequel je colle de manière incontrôlable des post’its partout !!!! Et si, surligner et annoter un livre n’était pas pour moi un vrai sacrilège, il serait complètement fluo ! Il me fait du bien, il remet beaucoup de choses en perspective et surtout je crois qu’il est vraiment en synergie avec le chemin de vie que je tente d’emprunter. Je vous le recommande ! Je pense vraiment qu’en plus, c’est un livre universel : chacun y trouvera ce dont il a besoin.

inseparable-livres-dec

Pour les personnes, il y en a eu un certain nombre ces derniers temps (sans doute aussi parce que j’ai ouvert pleins de nouvelles portes), mais par pudeur et respect, je ne citerai pas de nom sur le blog et surtout pas, sans leurs accords préalables. Mais je vais vous parler rapidement des « environnements » auxquels ils appartiennent. Certains se reconnaitront sans doute parmi ceux qui me lisent, et si vous vous dites « oh… peut-être que j’en fais parti ? », c’est que c’est sans doute le cas ! Il y a donc :

  • le cercle des patients experts (dont je viens de rentrer de ma seconde session de formation… et on en reparlera bientôt !) ;
  • de très belles personnes, plus ou moins proches de chez moi, parfois simplement virtuelles, et qui sont aussi atteintes de sclérose en plaques ;
  • le cercle des médecines naturelles dans lequel je gravite par rapport à mes études de naturopathie ;
  • un cercle plus professionnel, de créateurs surtout (qui se recoupe parfois avec d’autres cercles, ce qui est assez amusant !) de ma région et engagés dans une démarche locale et responsable très précieuse.

 

Et vous, y a-t-il ou y a-t-il eu de beaux hasards, comme ça, qui tout d’un coup vous ont touché ou vous ont fait avancer ?

 

Si ce n’est pas (encore) le cas, ouvrez grand les yeux, n’ayez pas peur et croyez-en une sceptique comme moi, vous les verrez, c’est une certitude !

Toutes ces personnes qui sont entrées dans ma vie cette année, voir même ces derniers mois, m’apportent énormément de positif, chacune à leur manière. Et j’aimerai profiter de ce post pour leur dire tout simplement MERCI !

J’ai mis beaucoup de temps à aller vers d’autres personnes atteintes de SEP, ou vers les associations par peur et ignorance, et c’est au contraire un vrai soutien et une mine de magnifiques rencontres. Dans les autres cercles, j’assume maintenant pleinement qui je suis, avec mon inséparable, car comme son surnom le laisse présager, elle n’est pas dissociable de qui je suis, de ce que je suis devenue et surtout de comment je me sens. Le plus simple est donc pour moi d’être entière, et je ne voudrais plus qu’il en soit autrement.

Je souhaite ajouter une mention très spéciale pour mes camarades et nos formateurs dans le projet « Patient Expert », car ce regain d’énergie soudain et inattendu, je le leur dois. Si aujourd’hui, j’ai trouvé le carburant et la « gniac » pour boucler cette chronique, c’est grâce à eux et à ce projet que nous construisons ensemble.

Youhou ! ( = cri de petite victoire personnelle) Voici donc enfin mes dernières lignes… Je suis arrivée au bout de cet article et de ma 2ème perf ! Quel soulagement. J’espère évidemment ne pas m’arrêter en si bonne voie et vous retrouver pour une autre chronique très prochainement. 

En attendant, je vous souhaite une très belle semaine.

Bisous bisous

Rendez-vous sur Hellocoton !
7 Discussions on
“Du positif en perfusion !”
  • Quel super post plein d’entrain ! Je sens la vie, la compréhension derrière cette phrase tellement vraie « il n’y a pas de hasard, que des rdv ! »
    j’ai aussi ADORÉ le livre « ta deuxième vie commence quand tu comprendra que tu n’en a qu’une ! »
    Alors tu imagines mon excitation à lire celui que tu conseilles 🙂
    Un grand merci Audrey pour ce post et cette sublime énergie ✨

    • Merci ! 🙂 c’est exactement ça : des rdv !
      Tu me donneras ton avis sur le livre si tu le lis… je crois qu’en ce qui me concerne, il va rester près de moi, se laisser lire et relire maintes fois…
      A bientôt ! bises

  • A lire ce nouveau post, je pense que tu as et es en train de comprendre beaucoup de choses, surtout d’accepter et de VIVRE.
    Nous avons des lectures en commun
    Je vais me répéter j’ai toujours été fière de toi et au fil des années je suis de plus en plus fière et j’admire ton courage et ta volonté

    • J’espère que tu dis vrai, en tout cas j’apprends beaucoup, c’est déjà ça. Aucun mot ne peut me faire plus plaisir, merci ma petite maman <3

  • Coucou Audrey,
    Encore moi et je dois t’avouer que je trouvais le temps long 🙂 sans nouveaux messages sur ton blog (à chaque fois un petit plaisir qui réconforte) et que je me demandais dans mon petit coin si ça allait niveau SEP ou si c’était simplement le tourbillon de la vie qui t’empêchait d’écrire ici. Si j’ai bien compris, c’est un peu des deux. Je souhaite très sincèrement que les « shoots » de solumédrol te remettent sur pied au plus vite et que tu retrouves la forme physique pour Noël. Niveau moral, pas d’inquiétudes a priori, tu sembles bien armée pour affronter tout ça. Je vais me répéter et parler de moi, désolée, mais je voulais encore une fois te remercier pour le déclic que tu as provoqué chez moi via tes témoignages. Je continue depuis début septembre la rééducation par le sport et, si ce n’est pas magique faut pas exagérer, les progrès sont quand même là à force de vélo, tapis de marche, gainage, musculation… 3 fois par semaine. Mes collègues me disent que je marche mieux, mon mari me dit que je parais plus musclée (…) et surtout je peine moins au quotidien (j’ai marché 20 minutes samedi avec mes enfants sur la plage et j’avais l’impression à la fin d’avoir mérité une médaille olympique 🙂 ). Donc un grand merci car sans le petit choc « mais elle fait du ski ! comment c’est possible ? » je crois que j’en serais toujours à me lamenter dans mon coin. Et je suis hyper motivée à continuer (et à souffrir aussi mais c’est pour la bonne cause) pendant aussi longtemps qu’il le faudra pour retrouver un semblant de condition physique. En tout cas, je te souhaite une très belle fin d’année et je vais certainement profiter des congés de Noël pour suivre tes conseils de lecture. A bientôt

    • Tu n’imagines pas quel plaisir c’est, également, pour moi de lire ton commentaire ! Merci de répondre toujours présente et de partager avec moi. C’est un encouragement énorme et surtout après une si longue absence. J’espère, oui, que les flashs vont être efficaces, et il faut !
      Je suis également extrêmement contente de voir que de ton côté, tu t’es accrochée et que tu continue ton programme de rééducation. Malgré les difficultés et l’investissement que cela te demande, les résultats sont déjà visibles ! Tes proches en sont les 1ers témoins ! Quelle belle récompense. Même si il y a encore à faire, n’oublie pas de savourer et d’être fière du chemin déjà accompli.
      Pour le ski, les flocons arrivent et cette année, je me suis inscrite officiellement en équipe handisport! Vu mon état actuel je ne sais pas ce que ça va donner… mais en tout cas le défi est bien là…
      J’espère que nous aurons l’occasion d’échanger avant les fêtes, et que ces lectures t’apporteront autant qu’à moi 🙂
      Bises et à bientôt