Petite recette d’automne # n°1

Hello ! Hello !

Cette semaine, j’ai malheureusement pris un peu de retard sur la rédaction de ma chronique… malgré l’envie (quasi irrépressible) de m’y consacrer beaucoup plus que je n’ai pu. Les journées sont définitivement et irrémédiablement trop courtes ! Je dirai même que ça empire avec les années… Non ? Et ceci n’ayant rien à voir avec les jours qui raccourcissent en ce moment… également irrémédiablement.

J’ai donc préféré prendre un peu plus de temps pour la poster, profiter du week-end (malgré les cours : voir Ma rentree scolaire 2015) pour la peaufiner et surtout faire des photos qui me plaisaient vraiment, et pas à la va vite. J’espère que vous ne m’en voudrez pas, mais je ne fais malheureusement pas partie de ces personnes qui fonctionnent de manière optimale avec seulement quelques heures de sommeil (la SEP n’y étant pas non plus tout à fait étrangère…). Je serais évidemment obligée de dégager toute responsabilité sur le résultat rédactionnel obtenu si je devais prendre l’habitude de finir (trop souvent) mes rubriques dans la nuit, et ce, même si jouer les noctambules occasionnels, pour une lune rouge extra rare (que les nuages ne m’ont malheureusement pas permis d’admirer…bouh !), une bonne bringue ou un marathon de séries, n’est pas pour me déplaire !

J’ai donc décidé en attendant de vous faire partager une recette que J’ADORE ! et qui illustrera plutôt bien mon prochain article qui ne saurait tarder… (suspens !)  

 

Le Carrot Cake !

 

Pour ceux qui n’ont jamais goûté de gâteau à la carotte, ça peut paraître un peu curieux comme ça de prime abord… Moi la première, avant de tester, ça m’inspirait moyennement. Mais je suis devenue une inconditionnelle ! (Merci, Isa !)

C’est un vrai bon gâteau de saison qui peut être servi en dessert ou à quatre heure et croyez-moi, pas besoin d’être la réincarnation de Christophe Michalak (le pauvre, pas décédé, déjà canonisé et réincarné…!) pour le réaliser. C’est un dessert très facile à faire, à la portée de n’importe qui.  L’ origine de ce gâteau fait encore débat entre la Suède et la Suisse… mais c’est la Grande-Bretagne qui l’a remis au goût du jour pendant la seconde guerre mondiale, et c’est devenu le gâteau anglo-saxon par excellence. 

En tout cas, selon moi c’est vraiment à tester, et c’est un dessert comme je les aime à l’automne : réconfortant, moelleux, parfumé et sans chichis. Attention par contre, il y a Carrot Cake et Carrot Cake…! J’en ai testé pas mal, de très décevant à mouais bof… et c’est une recette de Julie Andrieu que j’ai un tout petit peu adapté (surtout niveau sucre car les quantités sont souvent trop importantes je trouve, d’autant que la carotte a déjà un pouvoir sucrant) qui remporte la palme.

 

inseparable_chronique4-1

 

Préparation : 20 mn

Cuisson : 1h00

Difficulté : ♥

Ingrédients pour 1 cake :

(rond ou rectangulaire, ça c’est à vous de voir ! Mon moule en l’occurence fait 24 cm)

  • 350 g de carottes (si il y a quelques grammes de plus ce n’est pas un drame !)
  • 120 g de beurre doux mou
  • 100 g de cassonade
  • 1/2 c à c de quatre épices
  • 1/2 c à c de cannelle en poudre
  • Une pincée de sel
  • Le zeste d’une orange bio (attention que le zeste pas la partie blanche de la peau qui apporte de l’amertume)
  • 3 oeufs
  • 50 g de poudre d’amande
  • 100 g de cerneaux de noix
  • 15 g de gingembre frais râpé (si vous n’en avez pas un peu de poudre de gingembre)
  • 200 g de farine blanche
  • 3/4 d’un sachet de levure chimique
  • 1/2 c à c de bicarbonate alimentaire (si vous n’en avez pas mettez le sachet de levure en entier)

 

Réalisation :

1/ Préchauffez votre four à 160°.

2/ Pelez et râpez les carottes (plutôt fin, presque hâchées) et réservez.

3/ Dans un saladier (ou le bol d’un robot), mélangez au fouet le beurre mou + la cassonade + les quatre épices + la cannelle + le sel pendant 3 minutes.

4/ Ajoutez le zeste d’orange puis les 3 oeufs, 1 à 1 tout en fouettant entre chaque.

5/ Tamisez la farine avec la levure et le bicarbonate dans un autre contenant. Y ajouter la poudre d’amande.

6/ Concassez légèrement les noix. Pelez puis râpez le gingembre. Tout ajouter à la farine.

7/ Complétez ensuite avec les carottes puis le mélange beurre + cassonade… etc précédemment fouetté, et mélangez.

8/ Versez la pâte dans un moule et enfournez 1h à 1h10. Si vous préférez les faire en version cupcakes, prévoyez 30 minutes de cuisson à la même température.  

 

Glaçage :

  • 50 g de beurre ramolli
  • 125 g de fromage frais, type philadelphia
  • 30 g de sucre glace (vous pouvez aller jusqu’à 50 gr si vous l’aimez plus sucré)

Vous pouvez préparer votre glaçage pendant la cuisson de votre gâteau.

Au fouet, battez le beurre, le fromage frais et le sucre glace jusqu’à l’obtention d’une texture crémeuse. Réservez au frais et étalez le simplement à la spatule lorsque le gateau est refroidi.

On met une couche assez fine pour que ça ne soit pas écoeurant. Vous pouvez tout aussi bien déguster votre Carrot Cake sans glaçage, il se suffit largement à lui même. Je n’en fais pas toujours pour ma part. 

Sinon, pour la version +++, faites 2 gâteaux ronds (comme le mien), doublez les proportions de glaçages et superposez vos 2 gâteaux avec une couche de crème entre les 2. On termine par une couche de glaçage tout autour et vous avez la vraie version anglo-saxone, pour encore plus de gourmandise !  

 

inseparable_chronique4-5

 

Alors, ça vous tente ? Vous vous lancez ? Laissez-moi un petit commentaire si vous le testez pour me dire comment vous l’avez trouvé… 

Bon week-end à tous !

Bisous bisous  

Rendez-vous sur Hellocoton !